LE CHOIX DU PEUPLE/NICOLAS SAVARY & TILO STEIREIF
Image précédenteImage suivante

Editions GwinZegal
Format : 21/26cm - 115 pages
Prix : 25 €

La démarche photographique de Nicolas Savary & Tilo Steireif porte sur la représentation du politicien en tant que figure, dans le système politique « de milice », en Suisse. Cette enquête a débuté en 2005 en s'intéressant aux assemblées des délégués des partis politiques, ces meetings qui dessinent les grands axes thématiques et idéologiques des partis, pour les mois à venir. Savary & Steireif se sont attachés à montrer l’hétérogénéité des lieux de réunion et la disposition de chaque parti à rendre ces moments médiatiques. Dans un deuxième temps, sous le titre de « Kampagne », ils se sont penchés sur la campagne des élections fédérales en octobre 2007 en s'intéressant aux portraits des politiciens sur les affiches électorales avec comme arrière plan le paysage helvétique, dans toute sa banalité. De même, une série présente la figure du politique intronisée lors de son accession au pouvoir. Les politiciens fraîchement élus posent pour les agences de presse et les photographes indépendants ou officiels dans le Palais fédéral, ces images servant, tout au long du mandat politique, de support à la communication visuelle des parlementaires. Les photographies mettent en évidence le moment très solennel de l’intronisation médiatique par l’image au moment de l’ouverture de la première session après les élections. Les auteurs ont observé comment les élus sont « habillés » visuellement en une personnalité qui se prétend publique. Faut-il faire apparaître la simplicité du citoyen ou se mettre en scène pour l’éternité ? Le politicien photographié hésite entre une représentation plus solennelle et celle qui a précédé sa promotion, où il prenait plus volontiers la pose « passe-partout » et humble de l’élu du peuple. Enfin, Savary & Steireif se sont penchés sur la question même du dispositif d’exhibition et du regard que la population est invitée à porter sur un système démocratique qui se prétend à la fois immédiatement accessible et transparent. En 2006, une session parlementaire extraordinaire et surtout extra-muros, s’est tenue, dans le village de Flims, au milieu du paysage grandiose des Alpes. Sous le titre de « Streichel Zoo », ou « Zoo à caresses », les auteurs décrivent les jeux d’influence et de négociation des parlementaires, à l’intérieur d’un dispositif scénique, à l’attention de la population venue constater « in vivo », la marche de la démocratie.

Actuellement, cette publication, ainsi qu’une série photographique et qu’une pièce sonore, consacrées au même thème, sont présentées dans le cadre de l’exposition « TWISTING C(R)ASH » à l’espace « Le commun » du BAC (Bâtiment d’art contemporain de Genève et ce jusqu’au 27 octobre 2015. Cette exposition réunit les propositions de 13 artistes suisses et grecs et portent sur la notion de banqueroute, avec des préoccupations sociales et politiques contemporaines.